Vous avez surement déjà tous vu apparaître un quadrillage formé de 9 cases quand vous utilisiez l’appareil photo de votre smartphone. Ce quadrillage a étais mise à disposition des utilisateurs dans l’intention d’aider à cadrer leurs photos. La règle des tiers s’apparente à ce quadrillage séparé en 2 lignes horizontales et verticales, qui forment donc 3 colonnes horizontales et verticales, d’où le nom de règle des tiers, dont le but est d’équilibrer les formes présentes dans l’image.

regle tiers image(grille qui forme la règle des tiers: 3*3)

La règle des tiers a commencé à être utilisé avant que la photographie et le cinéma n’existent, elle a d’abord été utilisée dans la peinture (dont ses dimensions ressemblaient au nombre d’or, et selon les théories de l’époque le nombre d’or était synonyme de beauté).

Ce cours s’apparente plus à un cours de photographie qu’a un cours de cinéma, mais il a son importance, car dans la prise de vues vidéo il y a du cadrage, qui joue un rôle majeur dans l’aspect esthétique final d’une œuvre cinématographique. Si une image n’est pas cadrée on sentira, sans être un expert dans le domaine qu’il y a une faute de mauvais gout.

Comment se servir de la règle des tiers ?

Le but de cette règle est de faire ressortir les points forts d’une image, qu’elle soit plus agréable à être regardée, et d’équilibrer les proportions de l’image, et d’arriver à mieux organiser vos formes au sein d’une image.

Dans ce quadrillage on a des lignes (axes forts) et les intersections de ces lignes (points forts), il suffit simplement de placer nos éléments sur ces axes et points (par exemple placer un horizon dans sur un axe, placer l’œil ou le visage d’un sujet dans un point fort…), les utilisations sont infinies.

paysage regle tiers(ici la ligne horizontale du bas est placée sur l’horizon de la mer)

regles tiers couverture(l’utilisation d’un point fort sur l’oiseau, créé un équilibre visuel)

Aujourd’hui dans le domaine de l’art il est bien de savoir casser les codes (ici du cadrage). Beaucoup d’artistes si en amusent, mais pour savoir le faire, il vaut mieux les connaître. Apprenons-les donc dans l’objectif d’être capable à notre tour de les casser et les contourner.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *