Le cri de Wilhelm, ah-la-la le cri de Wilhelm ! Je pense ne rien vous apprendre en vous disant ce qu’est ce cri, s’est-on jamais pour mettre les choses au clair voici ce dont je veux vous parler.

Alors, ça ne vous dit toujours rien, et si je vous dis Stars Wars, Indiana Jones, Le Hobbit ? C’est bon vous voyez de quoi je parle ? Oui ? Tant mieux, sinon…tant pis ! Bref ! J’ai décidé d’écrire cet article dans le but de vous faire partager mon ressenti à propos de cet effet sonore. Je vais dans un premier temps vous parler de son origine et de ce qu’il en advient aujourd’hui puis finir par vous expliquer sur ce qu’il faut en penser.

D’où vient le cri de Wilhelm ?

Le cri de Wilhelm sera entendu pour la toute première foi dans le film les aventures du capitaine Wyatt sorti en 1951 et réalisé par Raoul Walsh dont le son serait apparemment sorti de la bouche de l’acteur Sheb Wooley, que l’on aurait récupéré et superposé en post-production sur la voix de certains personnages. L’engouement pour ce son arrivera plus tard, mais malheureusement il venait de rentrer dans la bibliothèque de la société de production Warner Brothers, et par conséquent commençait à sans servir pour quelques-uns de leurs films.

Il va falloir une vingtaine d’années avant que cet effet sonore porte le nom de « cri de Wilhelm ». C’est Ben Burtt en 1977 chargeait de la création de sons pour l’un des plus gros films de science-fiction connue à ce jour qui n’est rien de tel que le géant STAR WARS, qui va décider de l’intégrer au film le trouvant original, chose qui va littéralement le populariser, car le réutilisant dans les Indiana Jones et les suites de Star Wars. Burtt choisira de le nommer  en référence au film The charge at Feather River sorti en 1953 inspiré du nom d’un des personnages du film pour lequel il a était utilisé du nom de « soldat Wilhelm ». Il s’amuse au début à le glisser discrètement de manière modérée dans les projets auxquelles il participe avec des intentions artistiques précises sans vouloir en abuser, ne pensant pas qu’il deviendrait aussi populaire et que d’autres auraient l’idée de l’utiliser de manière abusive.

En 2003 Burtt choisira d’arrêter de l’utiliser en hommage à Sheb Wooley qui vient de mourir, mais ce ne sera pas le cas des autres puisqu’il sera exploité de plus en plus et cela de manière exponentiel, comptabilisant des centaines et des centaines d’œuvres contenant ce cri tel que le cinéma, la télévision et les jeux vidéo.

Que faut-il en penser ?

Je ne vais pas vous le cacher, mais j’e n’en peux plus de voir cette utilisation massive qu’il s’en fait, on dirait qu’ils s’amusent à « qui en placera le plus dans son film » d’ailleurs je crois que la trilogie des Hobbit gagneraient à ce jeu. En regardant les derniers films l’ayant utilisé j’ai l’impression que l’intention artistique n’y est plus derrière, juste une faute de mauvais gout dans je ne sais quel but, peut-être voulant séduire le mauvais cinéphile, qui pourrait dire à l’écoute de ce bruit  : « ah ça je connais, c’est le cri de Wilhelm !» à part ça je ne vois pas sa réelle utilité, enfin s’il y en a une je suis tout ouïe à vous réalisateurs et producteurs, et serait très enchanté que vous me la fassiez parvenir.

Tout ça pour dire  qu’il existe des phénomènes de mode dans le domaine artistique et donc ici à celui du cinéma, dont il faut savoir se méfier et se modérer au même titre que si une musique nous plaît et faites que l’écouter et la passer à toutes les fêtes auxquelles vous êtes convié, n’aura plus le même effet sur vous qu’a la première écoute.

J’espère qu’à la lecture de cet article j’aurais été capable de vous convaincre de ne plus jamais l’utiliser, ou plutôt dans le cas où la chose s’avérer utile de l’utiliser, de le faire de façon réfléchie et modérée dans une visée bien précise.

One thought on “Le cri de Wilhelm

  • Carbonneau

    Excellent je ne vrai plus les films pareils

    Répondre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *