Augmenter le visuel d'une publicité

Une campagne publicitaire n’est jamais faite au hasard. Ça demande généralement beaucoup de réflexions en amont. Des questions telles que : Quelle est notre cible ? Quel message faire passer ?… doivent être éclaircis de manière à optimiser au maximum sa publicité. C’est tellement complexe et réfléchi, qu’il pourra parfois se passer plus d’un an entre le moment où l’envie de faire une publicité se présente et le moment où elle sera diffusée.

Pour vous aider dans cette démarche, j’ai décidé de vous présenter trois clés essentielles à la création visuelle d’une photographie publicitaire.

Le choix des couleurs

En général, les photographes ayant de l’expérience dans ce domaine réalisent des maquettes du projet sur Photoshop en utilisant seulement des aplats (taches) de couleurs. Cette manière de procéder permet d’avoir un regard uniquement porter sur la colorimétrie. Ils pourront ainsi constater s’il y a une belle harmonie entre les couleurs ou non, pour ensuite peaufiner précisément et correspondre aux attentes du client.

Opérer de cette manière peut vous faire gagner beaucoup de temps. Vous aurez une ligne directrice toute tracée à suivre tant dans : le choix des habits pour un modèle que d’un fond lors du shooting, ou lors de l’étape d’étalonnage. Il suffira de suivre bêtement ce qui a était convenue avec le client sur la maquette.

Apprendre à faire de bons choix dans ses couleurs demande du temps et beaucoup d’expérimentations. Pour débuter, je vous conseille de vous tourner vers les cercles de couleurs complémentaires, et par la suite de lire des bouquins tels que : l’art de la couleur de Johan Itten et
L’étonnant pouvoir des couleurs de Jean-Gabriel Causse qui sont d’excellents supports.

Reconnaissance de la marque

C’est surement le domaine plus important, dans la création d’une publicité. Quant à la vue d’une image, on est capable de dire : « ah tient ça ne serait pas telle marque ? », alors que son nom n’est même pas indiqué dessus, c’est que l’agence de communication qui l’a fait est très forte. C’est vraiment grâce à la reconnaissance de la marque dans votre publicité (si elle bien travaillée) que vous vous différenciez de vos concurrents et sortirez de la masse.

Pour y arriver, on peut par exemple réutiliser une forme, une couleur, un motif, un produit… semblable à la marque. Si on regarde ce que fait Coca-Cola, on remarque que la présence : de la couleur rouge, du marron de leur boisson et de la vague visible sur leurs bouteilles, est souvent au cœur de leurs créations publicitaires. Quand on tombe sur une de leurs campagnes, ces quelques éléments font inconsciemment signe, venant nous rappeler que c’est de Coca-Cola qu’il s’agit.

Mettre en valeur le produit

On prête généralement peu de temps à regarder une image publicitaire. Notre attention  (le mécanisme qui régit notre réceptivité a quelque chose) a besoins d’être stimulé pour faciliter la compréhension et le but de la publicité. C’est pourquoi, pour la rendre plus impactante, les communicants utilisent ce que j’appelle des « biais psychologiques visuels ». Le but étant de mettre au maximum son produit en avant pour que le potentiel consommateur ait son regard fixé dessus.

Il existe beaucoup de « biais psychologiques visuels », comme l’utilisation de lignes directrices, jouer sur les contrastes, se placer sur les points forts de l’image… j’avais d’ailleurs écrit un rapide article à ce sujet, dont je vous conseille la lecture.

Pour être encore plus efficace dans ce domaine, je vous recommande surtout de lire des livres sur le cadrage, l’attention et la phycologie en photographie. Étant donne sa vastitude, cinq lignes ne me suffiraient pas à vous expliquer les rouages de ce mécanisme.

Conclusion

Pour conclure, je n’ai pas écrit cet article pour vous donner des méthodes concrètes sur la création d’une image publicitaire (vous m’en voudrez pas ? 😉), mais plutôt dans le but de vous sensibiliser à sa création. En espérant que cela vous poussera à vous renseigner davantage sur ces trois domaines.

PS : Je le dis rarement à la fin de mes articles, mais n’hésitez vraiment pas m’envoyer un message pour une quelconque question à propos d’un de mes articles.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *